Deux magiciens enseignent à la ferme

“Il y a trois ans, je ne m’intéressais absolument pas à la nature, je m’en secouais le haricot, et je travaillais chez Airbus. Mais j’ai fais un Burn-out car je bossais trop, puis et j’ai commencé à m’intéresser à la Permaculture. Trois ans plus tard, voilà ou nous en sommes : nous avons une ferme de 6000m2, des poules, des lapins, des boucs et bien sur des légumes ! ” nous a confié Hervé, l’un des deux Permagiciens de la ferme.

Une trentaine de personnes étaient présentes pour visiter la ferme des Permagiciens située à Brax à 20km de Toulouse. La visite était organisée par la célèbre et rayonnante association Toulouse en Transition. Reportage.

———————————

13h30 : Les premiers participants arrivent à la ferme en se guidant grâce au château d’eau. Certains sont venus en train, d’autres en co-voiturage. Personne n’a prit le vélo au départ de Toulouse, dommage … ce sera pour la prochaine fois.

14h : Début de la visite.


Hervé et Mickaël nous rappellent que la création de leur micro-ferme pédagogique remonte à trois ans (déjà) et qu’avant de commencer ils ne savaient pas comment planter une carotte, le challenge était donc de taille.
Pourtant, nous découvrons qu’en plus de faire pousser des légumes, les deux (sur)hommes accueillent des groupes scolaires, réalisent des chantiers participatifs avec les enfants et fabriquent du mobilier avec du matériel de récup’. Hervé, ancien ingénieur-commercial, nous explique qu’ils ont appris sur le tas grâce aux bouquins de jardinage, de Permaculture (Coleman, Bill Mollison, Jean Martin Fortier) mais aussi et surtout sur le terrain grâce à la pratique et l’expérimentation. Après un bref historique, il nous expose les variétés de légumes qu’ils plantent : tomates jaunes, haricots bleus ou poivrons oranges sont acceptés mais surtout pas les tomates rouges … Leur but est de montrer à la jeunesse, la diversité de légumes qui existent et qu’il faut conserver. Par la suite, ils nous expliquent que grâce à l’association Kokopelli, ils ont obtenu beaucoup de variétés de graines et en ont même distribués aux écoles du coin.

“Nous en donnons aux enfants, car ils adorent semer et prennent encore plus soin des graines que nous ahah”, nous a confié Hervé. Nous avons ri aux éclats et l’avons doucement traité d’opportuniste.

15h : Rencontre avec les animaux

Avouons le, la raison principale pour laquelle nous sommes venus était de rencontrer, caresser et chuchoter aux oreilles des animaux. Nous avons fait de merveilleuses rencontres avec de gentils lapins, des canards qui cancannent, des drôles de poules (une en particulier a retenu notre attention) et deux magnifiques Boucs, Gérard et Jacqueline, qui ont récemment donner naissance à deux petits chevreaux nommés Guizmo et Braxit.

-> Découvrir les nouveaux nés

Les animaux ont de la place pour s’amuser, gambader, manger et pondre, ils participent à l’écosystème et à la joie des enfants (et des adultes).

 

16h00 : Pause café et adieux

Nous avons terminé cette belle journée autour d’un café ou d’un thé sous un soleil de plomb. Après nos remerciements aux deux Permagiciens pour leur accueil généreux, nous en avons profiter pour faire la propagande de l’excellente Association qu’est Toulouse en transition. Nous avons aussi programmé une autre visite de ferme le samedi 17 mars. Affaire à suivre avec la plus grande attention.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Permagiciens, vous pouvez les suivre sur Facebook ou écouter leur intervention lors de l’émission radio FREDD :

-> Ecouter le podcast de leur émission radio. 

A très vite

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :