Les Chalets : Soyons le premier quartier Zéro Moustique-tigre !

 Encore une preuve du réchauffement climatique, depuis l’an dernier une nouvelle famille s’est installée dans notre quartier, et largement dans notre département.

Mais qui est-ce ?  le moustique-tigre,  Aedes albopictus

En quoi est-il différent ?

Les femelles sont agressives dans la journée, et pas la nuit.

Il est petit, il ne se déplace qu’à 150 mètres maximum.

Les femelles pondent leurs oeufs dans les récipients : soucoupes, bassines, canettes, jusqu’à la taille d’un bouchon. Jusqu’à 1000 oeufs par femelle et par saison.

Il peut être transmetteur de maladies : dengue, chikungunya, zika…

Les Chalets en Transition vous proposent de faire face tous ensemble à ce nouvel envahisseur !

Pour une solution collective,

Pour une solution locale,

Pour une solution sans pesticide,

Créons le premier quartier Zéro moustiques tigres !

80% de la prolifération provient des jardins privés.

C’est un moustique citadin. Il ne se reproduit pas dans l’eau courante, contrairement aux autres moustiques.

Comment agir, ensemble, localement, pour limiter sa nuisance dans notre quartier ?

  • Adopter chez soi les 7 réflexes décrits au dos, tous ensemble : limiter les eaux stagnantes, et en parler autour de nous !
  • Vérifier l‘eau stagnante dans les parties communes et les jardins inoccupés
  • Une larve se transforme en moustique en seulement 5 jours.

Et pourquoi pas faire un apéro autour de cette opération “Cass’Moustique-Tigre”, comme ils le font dans les îles où ce moustique est déjà présent ?

Ou sonner chez nos voisins pour les alerter ?

Lors de la réunion à Colomiers, le spécialiste a dit qu’il faudra s’habituer à vivre avec. Et il a donné l’idée d’installer des ventilateurs sur les terrasses : les moustiques n’aiment pas le vent.

Tous réunis pour les limiter, nous passerons un été moins pénible que le précédent !

 

Les septs réflexes à adopter pour limiter le moustique tigre : 

http://www.ville-colomiers.fr/download//luttemoustiques-memo-10×21.pdf

 

Laisser un commentaire