Portrait de transitionneur : ANNE et son jardin sur les toits

Qui ? Anne, 2 ans et demi, mais elle aime à penser qu’elle a 3 ans de transition (c’est son côté optimiste), vit en appartement en centre ville de Toulouse, a déjà adopté un lombricomposteur sur son balcon et va travailler en vélo électrique (18 km/jour) depuis quelques mois.

Quoi ? Sa grande fierté de mangeuse de graines sont les 6 bacs à réserve d’eau qu’elle a installés sur son toit, elle y couve d’un regard amoureux courgettes, tomates, radis, salades et plantes aromatiques. En fin de soirée, elle pourrait lâcher un « ça remplace un mec ou un chat ».

Quand ? L’an dernier, erreur de débutante, elle avait planté dans un compost trop frais et sur un balcon trop à l’ombre « Fatal Error 404 ». En saison 2, elle installe ses bacs sur le toit, ses voisins observent l’installation avec curiosité et se laisseraient volontiers convaincre par une dégustation de tomates, rendez-vous pris pour cet été !

L’astuce en plus de Tata Suzy : penser à percer le bac de plusieurs trous sur le côté pour le trop plein quand le printemps est pluvieux.

Temps :

 

Difficulté : 

 

Coût : récup – 30 euros

Listes des ingrédients :

  • Bac plastique 45 litres
  • cagette plastique de récupération en fin de marché
  • tuyau de plomberie diamètre 32 à 40 mm
  • film géotextile

Vous souhaitez aussi construire vos bacs ? Le tutoriel ici !

Laisser un commentaire