Groupe Alternatives Territoriales : on bosse dur !

Le groupe Alternatives Territoriales travaille sur les incohérences entre les objectifs validés par la métropole et les réalisations prévues dans les Fiches Actions du Plan Climat Air Energie Territorial.

La Métropole a de supers objectifs pour le climat, mais ils sont incohérents avec la mise en œuvre prévue !

Le PCAET prétend baisser les Gaz à Effets de Serre de -40% de 2008 à 2030 et la consommation d’énergie de -20%.

Or les transports routiers représentent 60% de la production de GES. Selon le Plan de Déplacement Urbain, les GES routiers vont augmenter de +9% d’ici 2030.

Il en résulte donc une incohérence entre les objectifs fixés par la Métropole et le PCAET. Même en réduisant à 0 la production des autres catégories (résidentiel, tertiaire…) l’objectif de la métropole est intenable.

Par exemple un des objectifs du PCAET est de doubler le nombre de cyclistes de 2020 à 2030, soit passer de 3 à 6 % : c’est petit….

On propose de mettre le paquet sur les modes doux qui sont le meilleur levier pour diminuer les GES de la métropole.

À la suite de l’action d’ANV Cop21 le 31 janvier aux vœux du Maire, nous avons pu avoir un rdv avec Mme Winnepenninckx adjointe au maire en charge des modes doux. Nous la rencontrerons le 11 mars pour lui expliquer la démarche du groupe Alternatives Territoriales et du collectif d’associations qu’il représente.

Il est impératif, à l’heure où les mentalités changent à Toulouse et dans le monde entier, comme en témoignent les Marches pour le Climat, que nous poussions les élus dans une démarche constructive.

Il est nécessaire d’insister sur les réussites que les Toulousains ont déjà accompli en dépit des contraintes, par exemple les ateliers vélo et le schéma directeur cyclable proposé par 2 Pieds 2 Roues.

On doit insister aussi sur le désir des habitants de se tourner toujours plus nombreux vers le vélo pour minimiser leur impact en termes de GES et améliorer les conditions de vie à Toulouse afin de pousser les élus à s’engager dans le combat.

Notre objectif est de créer les conditions d’une concertation avec la Métropole dans un projet commun pour fixer des objectifs chiffrés et ambitieux au PCEAT.

Nous devons bâtir sur les fondations déjà en place notamment le schéma directeur cyclable 2P2R, revendiquer la construction des 700 km de réseau vélo structurant et des 385 km de réseau express, en impliquant les associations afin de s’assurer de leur réalisation et de leur qualité (notamment le respect des normes CEREMA).

Nous devons exhorter les autorités publiques à diminuer la production massive de GES et de particules fines à l’intérieure de la ville en baissant à 30 km/h la vitesse des automobilistes.

Nous revendiquons également une aide approfondie aux ateliers vélo, pour trouver locaux et financements, favorisant l’activité citoyenne indispensable à la réforme sociale et environnementale.

Nous serons également mobiliser le 15 mars lors de la marche pour le climat à partir de 17h.

Nous avons besoin de bénévoles pour l’analyse des fiches actions, alors n’hésitez pas à nous rejoindre en écrivant à toulouse_alternativterritoriales@alternatiba.eu

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :