Lancement officiel du vélo-remorque de TET !

Toulouse en transition avait un rêve depuis plusieurs années : celui d’avoir une remorque symbole de la transition. Plus précisément un vélo-remorque qui serait à la fois un symbole mais aussi un outil d’essaimage des ateliers pratiques.

Pourquoi ce rêve ? Pourquoi un tel objet ? Comment s’est-il réalisé ? A quoi pourra-t-il servir ? En tant qu’investigateurs, nous sommes allés une nouvelle fois à la rencontre d’un collectif hors norme.

Un rêve présent depuis, en fait, un an. 

L’idée est née il y a un an jour pour jour. Marie-Pierre et Romain, deux membres actifs du mouvement toulousain imaginent un vélo-remorque jamais conçu auparavant qui serait à la fois le symbole de la transition mais aussi un outil de transport et de stand.

Une remorque 2 en 1 qui permettrait surtout de continuer à réaliser les fameux ateliers de la transition que sont : les Cafés Bricol’s, les zones de gratuité, les ateliers fait-maison et autre atelier en tout genre.

Un rêve qui devient collectif

L’idée arrive ensuite aux oreilles de l’ensemble des transitionneurs et transitionneuses de l’association. Toutes et tous imaginent l’objet et émettent des propositions et réflexions afin d’améliorer le concept.

Plusieurs ateliers “d’intelligence collective” s’initient alors et plusieurs volontés émergent :

  • Avoir une remorque fabriquée de manière artisanale
  • Avoir une remorque qui se transforme en plan de travail pour les ateliers
  • Avoir un remorque relativement légère

Toutes ces conditions impliquaient alors de trouver une personne bricoleuse à la fois créative, souple et déterminée. Par miracle, ils ont rencontré l’homme prodige, un certain Giancarlo.

Un chantier semé d’embûches !

Nous avons rencontré maître Giancarlo qui nous a expliqué la manière avec laquelle il avait appréhendé ce challenge. “Oh vous savez, je n’avais jamais construit de remorque mais la commande requise par Toulouse en transition me plaisait. J’ai donc construit les plans avec mes acolytes Romain et Moon puis nous avons ensuite été cherché l’ensemble des pièces nécessaires chez des vendeurs locaux : Bergès pour la feraille, Recyclobat pour le bois, la maison du vélo pour les pneux. Puis je me suis mis au travail. Aujourd’hui je suis satisfait du résultat et j’espère que l’association connaîtra un succès international grâce à cette fabuleuse remorque !”

Une première sortie officielle le 4 et 5 juin.

Lors des 48h de l’agirculture urbaine, la remorque de la transition à fait sa première sortie officielle, tractée par un vélo électrique tout droit sorti de la maison du vélo avec laquelle l’association est partenaire. Le choix du vélo-électrique a fait débat au sein de l’association mais ils ont finalement opté collégialement pour un vélo que chaque membre pourrait utilisé pour affronter la  montagne de Jolimont, remorque pleine, par exemple !

Une première sortie à l’épicerie Campillo s’est faite le samedi, et une seconde le lendemain au jardin Raymond VI !! La remorque a fait ses preuves et est retournée en fin de week-end au “Giancarlo garage” pour procéder à quelques améliorations.

Gardez les yeux ouverts

“L’objectif est que l’ensemble des quartiers s’approprient l’outil et qu’ils s’en servent à leur convenance ! ” Déjà plusieurs demandes sont en cours pour utiliser la remorque artisanale de TET !

Chers lecteurs, chères lectrices, ouvrez bien les yeux et vous la verrez défiler incessamment sous peu…

Si vous voulez la voir le plus rapidement possible, vous pouvez vous rendre au quartier des chalets ce week end pour la zone de gratuité et surtout à la salle SAN SUBRA le jeudi 23 mai à 19h30 pour la fête foireuse et joyeuse de la transition !!

Reporters anonymes, à vous les studios.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :