Un moment pour nous !

L’équipe de Toulouse en transition s’est réunie secrètement le dimanche 3 février à côté de Gimont … Simple rendez-vous convivial ou planification de nouvelles actions ?  Vous allez tout savoir. Reportage.

Un regroupement de quinze transitionneurs/ses.

Ils étaient précisément quinze (un chiffre fétiche?) à se réunir à 45 minutes de Toulouse dans la campagne reculée de l’une des bénévoles.  Les plusieurs phénomènes présents à ce rendez-vous étaient de générations et d’horizons totalement différents. En tant que reporters anonymes, nous nous y sommes rendus pour comprendre les enjeux de l’association. Nous y avons d’abord décelé les anciens partisan(e)s de la transition très actifs nommés Mapi, Benjamin, Philippe, Paulo, Stéphanie et Anne. Mais d’autres qui ont rejoint plus récemment le mouvement semblent tout autant investis : Hicham, Grégory, Romain, Manon, Giulia, Katja, Cécile, Aurélie et Pierre-Louis.

Une journée qui fait sens

Cette réunion s’intitulait “Un moment pour nous“, un titre finalement assez parlant. Nous avons compris qu’il s’agissait d’un moment pour les bénévoles participants au comité de pilotage de Toulouse en transition de  partager un moment convivial, de définir les enjeux et problématiques de l’association et de répondre aux questionnements et aux attentes de chacun.e.s.

Ces bénévoles ont plusieurs casquettes : l’un est coordinateur de l’association, d’autres sont bénévoles actifs d’un quartier en transition, d’autres sont bénévoles d’un groupe thématique (exemple : végétalisation),  et la plupart d’entre eux ont finalement plusieurs rôles en même temps… Il faut suivre !!

Un programme de qualité

Bref, ils ont commencé par tous et toutes se présenter pour que chacun(e)s s’identifie. Aux alentours de 10h, ils ont réalisé une activité de “coloriage” afin que chacun(e) se présente à travers son idéal de vie (en dessinant son “chez-soi” idéal) une bonne façon de briser la glace et de partager ses envies et ses rêves aux autres. Puis, en mode forum ouvert ils ont défini les 3 grands défis de Toulouse en Transition pour 2019. Enfin, l’heure du repas est arrivé. Une tripoté de popotes ont été partagées.

14h : Les transitionneur-se-s se sont réparti(e)s en trois groupes pour travailler autour des thématiques suivantes :

  • Comment accompagner les quartiers en transition au plus près ?
  • Quelle communication interne et externe pour être pertinent ?
  • Comment financer l’association et ses actions ?

Ce brainstorming a donné lieu à un bilan de toutes les belles nouvelles idées proposées.

A 16h, c’est au tour de Romain (coordinateur de l’association) de présenter l’avancée du vélo-remorque de la transition. Ce vélo sera à la fois le symbole de la transition dans Toulouse mais aussi un outil très pratique pour organiser des ateliers (café bricol, zone de gratuité, fabrication de produits fait-maison…) au coeur d’événements publics au sein des quartiers.

Les retours furent riches, et le vélo devrait voir le jour mi-mars !

Une association pleine de vie.

Ce regroupement oscillait entre convivialité et réflexions sur l’association. Une journée idéale pour comprendre le fonctionnement de l’association mais aussi les objectifs à moyen et long terme d’une poignée de personnes qui s’investissent dans une transition écologique et sociale.

Les prochains rendez-vous de l’association sont sur l’agenda de leur site. 

Leur prochaine soirée de la transition (ouverte à toutes et à tous) est fixé au 28 mars à la salle San Subra à 19h30. Nous y serons pour en apprendre un peu plus sur cette étrange tribu.

Des reporters anonymes.

 

Soirée de la transition ce jeudi à 19h30

Soirée de la transition ce jeudi à 19h30

Bonjour à toutes et à tous !

La magnifique soirée organisée par Toulouse en Transition aura lieu ce jeudi à 19h30 à la salle SAN SUBRA 😉 

N’oubliez pas de ramener un petit quelque chose à partager pour l’auberge espagnole (à boire ou à manger).

Au programme :

– Une onctueuse et légère introduction du mouvement de la transition à Toulouse
– Une magnifique présentation des projets de l’association
—- Une douce auberge espagnole
– Un fabuleux World café sur plusieurs groupes thématiques (avec quelques ateliers)

A JEUDI 🙂

PS : Si vous pouvez ramenez vos gobelets (écocup), nous vous en serons très reconnaissants !

-> L’EVENEMENT

Les Chalets : Soyons le premier quartier Zéro Moustique-tigre !

 Encore une preuve du réchauffement climatique, depuis l’an dernier une nouvelle famille s’est installée dans notre quartier, et largement dans notre département.

Mais qui est-ce ?  le moustique-tigre,  Aedes albopictus

En quoi est-il différent ?

Les femelles sont agressives dans la journée, et pas la nuit.

Il est petit, il ne se déplace qu’à 150 mètres maximum.

Les femelles pondent leurs oeufs dans les récipients : soucoupes, bassines, canettes, jusqu’à la taille d’un bouchon. Jusqu’à 1000 oeufs par femelle et par saison.

Il peut être transmetteur de maladies : dengue, chikungunya, zika…

Les Chalets en Transition vous proposent de faire face tous ensemble à ce nouvel envahisseur !

Pour une solution collective,

Pour une solution locale,

Pour une solution sans pesticide,

Créons le premier quartier Zéro moustiques tigres !

80% de la prolifération provient des jardins privés.

C’est un moustique citadin. Il ne se reproduit pas dans l’eau courante, contrairement aux autres moustiques.

Comment agir, ensemble, localement, pour limiter sa nuisance dans notre quartier ?

  • Adopter chez soi les 7 réflexes décrits au dos, tous ensemble : limiter les eaux stagnantes, et en parler autour de nous !
  • Vérifier l‘eau stagnante dans les parties communes et les jardins inoccupés
  • Une larve se transforme en moustique en seulement 5 jours.

Et pourquoi pas faire un apéro autour de cette opération “Cass’Moustique-Tigre”, comme ils le font dans les îles où ce moustique est déjà présent ?

Ou sonner chez nos voisins pour les alerter ?

Lors de la réunion à Colomiers, le spécialiste a dit qu’il faudra s’habituer à vivre avec. Et il a donné l’idée d’installer des ventilateurs sur les terrasses : les moustiques n’aiment pas le vent.

Tous réunis pour les limiter, nous passerons un été moins pénible que le précédent !

 

Les septs réflexes à adopter pour limiter le moustique tigre : 

http://www.ville-colomiers.fr/download//luttemoustiques-memo-10×21.pdf