Portrait de transitionneur : ANNE et son jardin sur les toits

Qui ? Anne, 2 ans et demi, mais elle aime à penser qu’elle a 3 ans de transition (c’est son côté optimiste), vit en appartement en centre ville de Toulouse, a déjà adopté un lombricomposteur sur son balcon et va travailler en vélo électrique (18 km/jour) depuis quelques mois.

Quoi ? Sa grande fierté de mangeuse de graines sont les 6 bacs à réserve d’eau qu’elle a installés sur son toit, elle y couve d’un regard amoureux courgettes, tomates, radis, salades et plantes aromatiques. En fin de soirée, elle pourrait lâcher un « ça remplace un mec ou un chat ».

Quand ? L’an dernier, erreur de débutante, elle avait planté dans un compost trop frais et sur un balcon trop à l’ombre « Fatal Error 404 ». En saison 2, elle installe ses bacs sur le toit, ses voisins observent l’installation avec curiosité et se laisseraient volontiers convaincre par une dégustation de tomates, rendez-vous pris pour cet été !

L’astuce en plus de Tata Suzy : penser à percer le bac de plusieurs trous sur le côté pour le trop plein quand le printemps est pluvieux.

Temps :

 

Difficulté : 

 

Coût : récup – 30 euros

Listes des ingrédients :

  • Bac plastique 45 litres
  • cagette plastique de récupération en fin de marché
  • tuyau de plomberie diamètre 32 à 40 mm
  • film géotextile

Vous souhaitez aussi construire vos bacs ? Le tutoriel ici !

Les Chalets : Soyons le premier quartier Zéro Moustique-tigre !

 Encore une preuve du réchauffement climatique, depuis l’an dernier une nouvelle famille s’est installée dans notre quartier, et largement dans notre département.

Mais qui est-ce ?  le moustique-tigre,  Aedes albopictus

En quoi est-il différent ?

Les femelles sont agressives dans la journée, et pas la nuit.

Il est petit, il ne se déplace qu’à 150 mètres maximum.

Les femelles pondent leurs oeufs dans les récipients : soucoupes, bassines, canettes, jusqu’à la taille d’un bouchon. Jusqu’à 1000 oeufs par femelle et par saison.

Il peut être transmetteur de maladies : dengue, chikungunya, zika…

Les Chalets en Transition vous proposent de faire face tous ensemble à ce nouvel envahisseur !

Pour une solution collective,

Pour une solution locale,

Pour une solution sans pesticide,

Créons le premier quartier Zéro moustiques tigres !

80% de la prolifération provient des jardins privés.

C’est un moustique citadin. Il ne se reproduit pas dans l’eau courante, contrairement aux autres moustiques.

Comment agir, ensemble, localement, pour limiter sa nuisance dans notre quartier ?

  • Adopter chez soi les 7 réflexes décrits au dos, tous ensemble : limiter les eaux stagnantes, et en parler autour de nous !
  • Vérifier l‘eau stagnante dans les parties communes et les jardins inoccupés
  • Une larve se transforme en moustique en seulement 5 jours.

Et pourquoi pas faire un apéro autour de cette opération “Cass’Moustique-Tigre”, comme ils le font dans les îles où ce moustique est déjà présent ?

Ou sonner chez nos voisins pour les alerter ?

Lors de la réunion à Colomiers, le spécialiste a dit qu’il faudra s’habituer à vivre avec. Et il a donné l’idée d’installer des ventilateurs sur les terrasses : les moustiques n’aiment pas le vent.

Tous réunis pour les limiter, nous passerons un été moins pénible que le précédent !

 

Les septs réflexes à adopter pour limiter le moustique tigre : 

http://www.ville-colomiers.fr/download//luttemoustiques-memo-10×21.pdf

 

QQs graphiques tres parlants sur le vélo !

QQs graphiques tres parlants sur le vélo !
Jetez un oeil à ces graphiques …
A Copenhague, le nombre de vélos a dépassé le nombre de voitures !
La principale raison qui fait que l’on prend le vélo, est que ça va plus vite que la voiture et ce ne sont pas les toulousains bloqués tous les jours dans les embouteillages qui diront le contraire !

 

https://www.theguardian.com/cities/gallery/2018/jun/11/copenhagenize-case-urban-cycling-graphs

Toulouse en Transition centre se réunit le mercredi 27 juin à 19h30 à L’Anartiste

Avis à tous les transitionneurs !
 
La prochaine soirée de réunion du quartier de Toulouse En Transition centre se tiendra mercredi 27 juin à 19h30 à L’Anartiste.
 
Les principaux thèmes abordés seront l’amélioration de la végétalisation en centre-ville, mettre en place plus de compostage dans nos quartiers et promouvoir les cafés suspendus et/ou baguettes en attente dans les commerces proches.
 
Cette séance est ouverte à ceux qui veulent se joindre au mouvement, alors n’hésitez plus et rejoignez la “Terre du Milieu” ! 😉